Les « Avant »

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

Les Bandes-annonces - NOUVEAU !

Avant trois représentations de cette saison de 19h à 19h30, découvrez un avant-goût de spectacles qui seront à voir plus tard dans la saison au Théâtre de Vénissieux ou au Polaris à Corbas.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

> Bande-annonce Une cArMen en Turakie - Turak Théâtre

Une plongée dans l’univers du spectacle qui sera présenté le 1er décembre au Théâtre de Vénissieux.

Vendredi 6 octobre à 19h, avant le concert de Cyril Mokaïesh.
 

> Bande-annonce La sculpteuse de buée - Annie Gallay, conteuse

Circuit court : de Corbas à Vénissieux, quelques pas. Corbas et Vénissieux travaillent côte à côte et soutiennent ensemble la création artistique : nous accueillerons une Bande annonce de la conteuse Annie Gallay qui créera son prochain spectacle à Corbas, tandis que le Momus Group ira à Corbas, lors d’un Apéro sans plateau, présenter le spectacle qu’il créera à Vénissieux.

Découvrez l’univers d’Annie Gallay qui présentera sa prochaine création Légèrement vrillé, samedi 17 mars au Polaris à Corbas.

Vendredi 17 novembre à 19h, avant Déluge, Cie Sans gravité.
 

> Bande-annonce Ding Dong d’après Le Dindon de Feydeau - Momus Group

La metteure en scène Natalie Royer présentera les prémisses de cette comédie théâtrale qui sera créée le 2 mars au Théâtre de Vénissieux.

Vendredi 24 novembre à 19h, avant Les Forains, Cie Rêvolution.
 

Les Petites histoires

De 19h à 19h45, en guise d'introduction au spectacle qui suit, participez à un temps de rencontre avec des sociologues, un philosophe et un professeur d’université pour éclairer la thématique ou le genre du spectacle de la soirée.

> Petite histoire La violence des riches - Cie Vaguement compétitifs

Avec Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, sociologues, anciens directeurs de recherche au CNRS.

Sur fond de crise, la casse sociale bat son plein : vies jetables et existences sacrifiées. Cependant, les licenciements boursiers ne sont que les manifestations les plus visibles d’un phénomène dont il faut prendre toute la mesure. Mêlant enquêtes, portraits vécus et données chiffrées, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dressent le constat d’une grande agression sociale, d’un véritable pilonnage des classes populaires - un monde social fracassé, au bord de l’implosion.

Vendredi 13 octobre
 

> Petite histoire La migration des canards - Les veilleurs [compagnie théâtrale]

Avec Jean-Philippe Pierron, agrégé et docteur en philosophie, qui enseigne la philosophie morale et l'éthique appliquée à l'Université Jean Moulin, Lyon 3. 

Au côté d’Émilie Le Roux, metteure en scène, Jean-Philippe Pierron proposera une intervention sur l’une des thématiques de La migration des canards : culture familiale, culture locale, culture nationale, comment se construit l’individu en lien et en tension avec ses différents héritages ?

Vendredi 19 janvier
 

> Petite histoire Ding Dong, un Dindon d’après Feydeau - Momus Group

Avec Olivier Bara, professeur des universités (Lyon 2), directeur de l'Institut d'histoire des représentations et des idées dans les modernités (CNRS-Université de Lyon).

Avec Le Dindon, Feydeau mène à un point de perfection son ingénieuse mécanique théâtrale, véritable machine à provoquer le fou rire. Mais de quelle nature est ce rire, et de quoi rit-on ? Le non-sens est-il la seule loi du vaudeville ? Ou bien ce théâtre nous montre-t-il quelques vérités sociales ou morales que l'on ne saurait voir ?

Vendredi 2 mars

 


 

 

Les « Après »
Sur réservation



GOÛTER ÇA PHOSPHORE !

À la fin de la représentation de Mon prof est un troll, le metteur en scène Baptiste Guiton propose aux enfants un temps d’échanges et de réflexions sur les thématiques de l’injustice et du bouc émissaire…

Dimanche 12 novembre

Ça phosphore ! (durée 1h) puis goûter offert aux enfants inscrits. À partir de 6 ans en présence des parents.



SOIRÉE DÉBAT AUTOUR D'UNE SOUPE : DES BÊTES ET DES HOMMES

Avec Émilie Le Roux et l'équipe artistique des Veilleurs [compagnie théâtrale]

« En huit mois, nous aurons émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts ne peuvent absorber en un an. Pour subvenir à nos besoins, nous avons aujourd'hui besoin de l'équivalent de 1,6 planète ». Voilà ce qu’affirmait l’association WWF en août 2016. Nous opposons constamment à ce constat inquiétant les nécessités de notre monde contemporain. Nous peinons à changer nos usages. Le voulons-nous vraiment ? Avons-nous le choix ?

À l’issue de la représentation de Contre les bêtes, l’équipe artistique vous propose de débattre de ces questions complexes autour d’une soupe et de quelques intermèdes musicaux.

Vendredi 26 janvier



LES BORDS DE SCÈNE

A l'issue de quatre représentations, les équipes artistiques vous invitent à rester en salle pour un temps d'échange.

> La violence des riches - vendredi 13 octobre

> La migration des canards - vendredi 19 janvier

> Ding Dong d’après Le Dindon de Feydeau - vendredi 2 mars

> Les nuits barbares - vendredi 6 avril