1/2
Création - Danse Dès 5 ans

Mirages – Les âmes boréales

Christian & François Ben Aïm  | Paris

Un igloo posé au milieu de nulle part, un igloo dont la fonte semble inéluctable, comme les glaciers qui l’entourent.
Dans les territoires infinis de l’Arctique, l’homme n’est qu’un petit point qui vit au rythme de la nature et se fond dans l’immensité : son corps est le reflet du paysage toujours changeant qui s’y déploie, allumé par des aurores boréales stupéfiantes.
Mirages – Les âmes boréales dévoile une danse de l'instinct, une épopée poétique qui donne à ressentir un monde où le temps se suspend.
Cette création, qui superpose danse, vidéo et composition musicale, nous plonge dans un univers où les repères s’estompent, laissant place à la rêverie. Les danseurs se fondent dans les images, comme absorbés par ce paysage, dialoguent avec les étoiles, avec l’infiniment grand.
Niché au cœur de la blancheur sans fin, l’igloo devient le refuge protecteur, le repère rassurant qui nous invite à la contemplation des mystères polaires.

Distribution

Chorégraphie : Christian et François Ben Aïm 
Interprétation danse : Mylène Lamugnière, Félix Héaulme 
Composition musicale : Philippe Le Goff 
Création visuelle : Guillaume Marmin assisté de Paolo Morvan
Création lumières : Laurent Patissier
Scénographie : Camille Duchemin

 

Production

Production : CFB451

Coproductions : Théâtre de Châtillon (92), La Machinerie - Théâtre de Vénissieux (69), Le Volcan - Scène nationale du Havre (76)

Soutiens : Département du Val-de-Marne, Fonds SACD Musique de Scène, Spedidam, Fontenay-en-Scènes / Ville de Fontenay sous Bois (94),  ECAM - Théâtre du Kremlin-Bicêtre (94), Centre des Arts-Scène
conventionnée d’Enghien-les-Bains (95), Théâtre de la Coupe d’Or, Scène conventionnée de Rochefort (17)

Résidences : Théâtre de Châtillon (92), La Pratique, Atelier de fabrique artistique, Vatan - région Centre-Val de Loire (36), Centre des bords de Marne du Perreux-sur-Marne (94), Théâtre de la Passerelle, Palaiseau (91)

Remerciements : MAIF Social Club

Crédit photo 

Sarah Leal